Zéro déchets

Je pète un câble !

21 novembre 2019

L’hiver approche. Monsieur s’est mis en tête de pouvoir profiter de notre loggia même sous 5 degrés. Alors le voilà à appeler du renfort du côté des copains pour mettre aux normes les radiateurs extérieurs (on se croirait en terrasse aux portes de Paris). Une petite journée de boulot et me voilà avec un carton plein de câbles électriques sur les bras.

« – Qu’est-ce que tu en fais de ça ? » ; « – Je le jette. » ; « – Où ? » ; « – À la poubelle ! ». OK donc je le tue maintenant ou je profites de ma nouvelle terrasse avant ? Quand tu crées un blog de lifestyle en phase avec la protection de la planète et que ton mec ne joue pas le jeu, ça peut provoquer une crise de couple.

Mais j’ai soufflé et rétorqué : « – Je m’en occupe. » C’etait il y a un mois. Aujourd’hui je vais enfin pouvoir me débarrasser de ces câbles. Pourquoi cela a t-il mis autant de temps ? Flashback.

Ce que fait la ville (ou pas).

Mon premier réflexe est bien évidemment d’aller sur le site Internet de la mairie pour voir la politique de recyclage. Dans ma ville, aucune trace des câbles électriques. Le verre oui, le plastique, le carton, le métal même, mais pas les déchets électriques. Première déception mais je n’en m’avoue pas vaincue. Je travaille sur Paris, là il doit y avoir d’autres mesures. Ou pas… Le même constat, le même échec.

Les fausses pistes.

Je n’ai pas fait la bonne recherche. Peu importe, j’y retourne ! CATÉGORIE DE RECYCLAGE CÂBLES ÉLECTRIQUES. Je tombe alors sur le terme « Déchets électriques et électroniques » ou DEEE. Deux sites sont proches de moi, un Décathlon et un Bricorama. Là-bas ils ont des bornes de recyclages DEEE. Je prends un peu de ma pause déjeuner pour me rendre sur le premier site mais, déconvenue !, ils ne prennent que les piles et batteries. Han-han… Petite puce à l’oreille : est-ce que je tente le Bricorama ou bien j’appelle avant un déplacement inutile ? Et bien sur j’ai bien fait de les appeler, leur borne n’est faite que pour les piles et batteries aussi. J’en profite pour demander à parler au responsable du rayon électrique. « Le recyclage des câbles ? C’est une bonne question Madame, j’en ai aucune idée. » Tu parles de professionnels !

Les arnaqueurs.

« – Qu’est-ce qu’il fout encore là ce carton ? ». Non sans rire je vais finir par le tuer. Et oui, le recyclage n’est pas une mince affaire quand on sort du concept des poubelles jaunes et vertes. Mais plus têtue que moi je te mets au défi de trouver, surtout lorsqu’il s’agit de mes valeurs. Me voilà donc repartie pour de nouvelles recherches. COMMENT RECYCLER LES CÂBLES ÉLECTRIQUES. Réponse : il existe des sociétés qui reprennent les câbles électriques et triques pour l’est recycler afin de les réutiliser. En effet, ils séparent les parties métalliques de celles en plastiques, les font fondre et créer de nouveau ne câbles à partir de ces déchets. Se sont bien souvent des entreprises dont le font de commerce est la fabrication et la vente de câbles.

Bon soyons clairs, c’est pas légion même en région parisienne. J’en trouve tout de même deux. Je leur envoie un message pour savoir s’ils acceptent mon carton et s’il faut leur déposer ou bien ils viennent le chercher. Réponse : oui, c’est 20€ le kilo pour la reprise de vos câbles. Nous n’acceptons pas les chèques. What ? Attends, depuis quand on fait payer les fournisseurs ? C’est pas plutôt l’inverse en temps normal ? Next !

La solution.

Désespérée, je contacte mon entourage pour avoir un peu de leur connaissance sur le sujet. Et bingo ! On me parle des ferrailleurs. Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant ? Non seulement ils reprennent les câbles électriques pour les réutiliser (exactement de la même façon que les sociétés plus importantes) mais en plus ils vous payent en fonction du cours du métal. Très sincèrement, je ne demande pas à être payée, la seule chose qui m’intéresse est de savoir que ces câbles ne seront pas abandonnés en pleine nature. Mais peut être que cet argument finira de persuader Monsieur qu’il est important de recycler.

Et après ?

Combien de personnes font de menus travaux électriques chez eux et se retrouvent avec des câbles qui finissent au milieu des ordures ménagères ? Peut être que tu y as été toi-même confronté ? Et en même temps aucune communication n’est faite sur 1) les possibilités de les faire recycler et 2) sur la dangerosité de tels déchets jetés à même les sols. Ce qui me pousse à me demander ce qu’attend le gourvernement pour mieux prendre en charge (ou commencer) ces déchets néfastes.

Si tu as des informations à me partager sur le sujet, n’hésites pas à commenter ce post.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *