Zéro déchets

Faire le vide sans encombres

26 mars 2019

Les beaux-jours reviennent, les températures s’adoucissent, la nuit arrive plus tard. Je ne sais pas pour toi mais moi ça me donne envie d’ouvrir mes fenêtres en grand pour aérer mon intérieur. C’est une réaction animale d’ailleurs. Comme un écureuil qui a fini d’hiberner et vide sa cachette de toutes les saletés amassées durant les derniers mois, nous avons besoin de faire de l’espace pour accueillir une nouvelle énergie positive chez nous. 

Mais si l’écureuil jette principalement des déchets biodégradables, ce n’est pas toujours le cas chez nous…! Alors avant de te ruer sur ta poubelle ou de jeter un œil au prochain passage des encombrants, lis cet article qui va peut être te donner d’autres idées. L’état d’esprit du zéro déchet commence dès aujourd’hui ! 

Quitte à jeter, autant donner

Quand j’étais enceinte de Mia, il nous a fallut libérer la pièce à foutoir pour lui faire sa jolie chambre. Ce fut l’occasion de faire un vrai tri. Outre les outils, qui ont été relégués au garage et le matériel de sport, qui a atterri dans le salon, j’ai été obligée de faire un choix quant à certains objets dont, manifestement, nous ne nous étions pas servi depuis longtemps ! 

Par exemple, les livres que je n’avais pas aimé ou ceux qui ne se lisent qu’une fois. Mon premier réflexe a été de les proposer à mon entourage. Tu verras que certaines choses qui te semble dénuées d’intérêts en ont pour d’autres personnes. Si tu réfléchies quelques minutes, tu sauras même exactement à qui proposer tel ou tel objet que tu destinais initialement à la poubelle. J’ai suis même allée plus loin : certains objets neufs ou quasi neufs ont été mis de côté pour être offerts lors d’un anniversaire, d’une invitation à dîner ou pour Noël. L’essentiel est de faire plaisir. Si en plus ça peut t’aider à faire le vide chez toi alors c’est gagnant-gagnant.

A la fin de ma distribution, il me restait encore en main 3 livres dont je ne savais que faire. Je suis donc allé les proposer à la bibliothèque municipale de ma ville. Malheureusement, cela ne se fait apparemment pas (à vérifier au cas par cas, il me semble tout de même que certaines acceptent si les livres sont en très bon état). En revanche, la bibliothécaire m’a donné l’adresse d’une association où je pouvais les déposer. Et ça, c’est la super idée ! Non seulement tu te débarrasses d’objets dont tu ne te sers pas mais en plus ils auront une seconde vie auprès de personnes plus démunies. Les associations les plus connues sont Emmaüs, Donnons et Secours Populaire, mais si tu te renseignes auprès de la mairie de ta ville tu en trouveras d’autres moins connues mais plus proches et toutes aussi efficaces.

Dans le même genre il y a les trocs entre particuliers ou les dons par géolocalisation. Les applis les mieux cotées pour ce rôle sont Smartcycle, Geev et Bon Débarras. Je ne les ai pas encore testées mais dès que je l’aurais fait tu pourras trouver mon avis pour chacunes d’elles sur ma page Instagram. 

J’ai des objets de valeur

Il se peut que ton ménage de printemps soit plus intéressant que le mien et que tu te retrouves avec quelques objets de valeur sur les bras. Tu peux toujours les donner si tu te sens d’humeur généreuse mais à priori les vendre pourrais t’apporter quelques deniers complémentaires. La première chose à faire est d’estimer combien ils pourraient valoir. En effet, tu ne vendras pas de la même manière ni au même prix un lot d’assiettes en céramique ou un en porcelaine. Ensuite, il s’agira de réfléchir au meilleur moyen de vendre.

Passer par un site comme Le Bon Coin ou Rakuten est rapide et efficace mais souvent les acheteurs ne sont pas disponibles tout de suite et pas toujours très fiables. En plus, ces sites sont pleins de produits de toutes sortes, il faudrait donc te démarquer avec des belles photos et un bon rapport qualité-prix. Je les conseille pour quelques objets ou meubles qui encombrent et sont plutôt demandés : jeux de société ou vidéo, salon de jardin, tapis décoratif…etc. 

Il y a aussi l’option vide-grenier. Pour pouvoir y participer en tant que particulier il faut s’y inscrire souvent plusieurs mois en avance. C’est donc à privilégier si tu as beaucoup de choses dont tu souhaites te débarrasser et que tu as un endroit où les stocker en attendant. Il y a beaucoup de communes qui organisent leur vide-grenier une fois par an, tu peux toujours te renseigner auprès de la mairie pour connaître la date du prochain que ta ville organise. Saches que les inscriptions sont payantes et les prix varient en fonction du nombre de mètres carrés réservés. Quelques fois, les habitants de la commune organisatrice bénéficient d’un tarif spécial. C’est une bonne option pour vendre car les acheteurs se déplacent souvent de loin pour trouver des objets rares. Les deux freins sont la négociation perpétuelle du prix annoncé et le grand nombre de vendeurs concurrents dont certains sont des professionnels. Il est nécessaire d’avoir beaucoup de patience et de savoir mettre en valeur les objets vendus. Pour connaître les prochains vide-greniers autour de chez toi tu peux aller faire un tour sur www.vide-greniers.org

Enfin, il reste les enchères. Ceci est à privilégier si tu as des objets dont tu estimes qu’ils peuvent avoir une valeur intéressante. On parle de collections de journaux, de tableaux, d’argenterie, de bijoux, de meubles très anciens en plutôt bon état…etc.

Après les avoir fait estimer par un commissaire-priseur, ils feront l’objet d’une vente publique. Il y a cependant quelques petites choses à savoir. Notamment que le prix auquel un produit est vendu ne tombera pas directement dans ta poche. Il sera tout d’abord déduit des honoraires du commissaire-priseur et des frais éventuels. Ensuite, il te sera versé en moyenne dans les 45 jours suivants la vente. Il ne faut donc pas être pressé. Certains objets peuvent également ne pas trouver preneur. A ce moment-là, toute la procédure n’aura pas eu le but escompté et tu repartiras avec. Si tu veux en savoir plus, tu peux aller voir sur www.encheres-publiques.com

Finalement je ne suis pas prête à m’en séparer

Et puis après tout, est-ce qu’il est vraiment nécessaire de le vendre ou de le donner ? Si tu te poses la question c’est que cela n’en vaut surement pas le coup effectivement.

Tout peut être réutilisé, il suffit de savoir lui redonner un coup de neuf. Par exemple pour un meuble, le repeindre est souvent suffisant. Mais d’autres objets peuvent être détournés de leur fonction première. Pour retourner à mon histoire de rangement, j’avais trouvé une belle boîte cadeau … vide. Je l’avais gardé car elle était vraiment belle. Mais dans un placard elle n’etait évidement pas mise en valeur et ne servait pas à grand chose. Avec quelques mini-bricolages, elle est aujourd’hui devenue ma boîte à bijoux.

Est-ce que par hasard tu ne connaîtrais pas un réseau plein d’idées pour faire du DIY ? Je t’ai entendu dire « Pinterest » ? Bingo !

J’espère que cet article t’as donné envie de faire ton ménage de printemps avec l’esprit du zéro déchet. N’hésites pas à laisser un commentaire pour me dire ce que tu as fait de tes objets encombrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *